PROFESSIONS LIBERALES

A partir du 1er mai 2018 (entrée en vigueur de la réforme du droit de l’insolvabilité), les titulaires de profession libérale (architectes, géomètres, docteurs, dentistes, kinésithérapeutes, vétérinaires, avocats, notaires, huissiers, comptables, etc.) pourront être déclarés en faillite. Ils pourront également, en cas de difficultés financières dans l’exercice de leur profession, bénéficier de la protection du tribunal au travers d’une procédure de réorganisation judiciaire. Article rédigé par Raphaël Gevers